LA CHAPELLE


Cette rencontre n’était pas préméditée.

L’hospitalité qu’ils m’ont offerte m’a permis de pénétrer leur univers. Cet échange quasi familial m’a affranchi
de ma méconnaissance. Je reste sur ce sentiment incroyable de richesse paradoxale. Un marocain : Mohammed.
Trois roumains : la femme Jofa, son mari Anton et leur fils Constantin. Ils habitent là, par tous les temps, à la vue de tous.
Quatre années qu’ils vivent sous ce pont. Tous les soirs, ils y mangent, c’est leur façon de se soutenir.

Série réalisée en juillet 2011